Note sur une certaine élite

JCVD

Il m’est arrivé, revenant d’une soirée dans un bel appartement parisien, d’éprouver un grand bonheur à retrouver mon trou à rat, comme si mes yeux étaient en quelque sorte résignés, esthétiquement calibrés, marxistes de naissance et rattrapés par un fatum à faire pleurer Bourdieu. Dans ces moments, je me sens le courage de définir une classe sociale dans quoi me retrancher. Je ferais, je pense, un exécrable Bel-Ami, quoique mon charme soit reconnu du boulevard de Rochechouart à la porte de Clignancourt.

C’est un réflexe conditionné : devant l’aisance ostentatoire de ceux qui ont tout (ou trop, pour parler socialiste), je fais un saut de côté comme pour éviter une grosse merde. J’ai passé du temps à bondir dans les fondations pour l’art et dans les galeries. Un soir, comme je dînais de saucisson chez un agent artistique (notez que la situation trahit une certaine perversion de ma pureté sociale), je crus que j’allais traverser le plafond. Il y a des gens qui n’ont rien à dire et qui parlent quand même. Vous ne répondez pas, et ils continuent ! On trouve beaucoup de ces indélicats dans les milieux de la culture. Encore une fois, j’ai la dent dure. Appelez-ça de l’aigreur et nous serons quittes. Un autre soir, un homme d’affaires draguait une amie dans un vernissage. On n’entendait que du chewing-gum ; ça faisait : « Ellay, niouyorke… Mon lllofttt… Vous êtes jeune et belle, je vous baiserais bien. » Évidemment, tout ceci était extrêmement sot, et puis l’œuvre devant nous était une espèce de jouet pour adultes. Le nabot en costard l’actionnait en riant faux, et nous racontait comme il aimait passer de bons moments avec l’artiste − une femme délicieuse.

Pour finir, j’ai retrouvé ma cage à lapin. J’étais seul et sali, un peu plus loin le boulevard Ornano grondait tout doux. J’ai pensé aux plages de Californie, au Gold’s Gym de Venice, et à Jean-Claude Van Damme. Je voyais ça très bleu.

Je suis prudent à présent : j’évite les événements.

(Crédits photographiques : capture d’écran du film Dans la peau de Jean-Claude Van Damme.)

Publicités