Notule sur la suspicion

Belleville

J’ai tout de suite vu cette vieille bique anxieuse en entrant dans le métro. Elle me regardait avec des yeux pleins d’inquiétude, comme si j’allais sortir une bombe de mon sac à dos. Elle pensait que j’allais sortir une bombe parce que j’ai une grosse barbe, je sais bien, et aussi parce que la veille à Bruxelles tout avait pété, l’aéroport et tout. Mais j’ai pris pire que de la TNT, vu que c’était un livre que j’avais dans mon sac. Honnêtement, j’aurais bien aimé avoir une bombe et lui faire sauter le cul, mais j’ai pas l’étoffe d’un meurtrier. J’avais juste un bouquin, et c’est ce qu’il y a dans sa tête que je veux faire craquer ; pas un wagon.

(Crédits photographiques : le parc de Belleville. Panorama par l’auteur.)

Publicités