Où suis-je ?

Qu’est-ce que Presque Papier ?

Pas un jeu de mot sur presse-papier, ni une blague de semi-noyé.

Il s’agit de regrouper quelque chose quelque part. Les premiers textes déposés sur ce blog ont été publiés sur un réseau social que je n’ai pas besoin de citer pour que vous en sachiez le nom. Ce sont des notes, quelques lignes rédigées rapidement, avec ferveur.

Vous êtes dans un bus et une jeune femme à côté écrit ses impressions dans un carnet. Ce n’est pas un journal intime, elle a passé l’âge de raconter ses émois. Simplement, le monde tourne, et elle est tentée d’en épingler quelques morceaux sur son liège. Eh bien voilà, c’est ça : des papillons. Je suis la fille, et les notes ici sont des papillons, des instants volatils, de la chronique.

Je nommerai « papier » les textes que je propose aux éditeurs, aux revues ; et « presque papier » ceux qui n’en demandent pas tant. Mais ne croyez pas qu’il s’agit de débris. Les malfaçons je les fous à la poubelle. Disons que ce site fait office de limbes. J’y envoie mes amours intermédiaires.

Veuillez agréer, etc.

Publicités